samedi 4 mai 2013

Un chercheur arabe : «en finir avec le boycott arabe d’Israël»

Sur les murailles antiques de Jérusalem, on entend le bruit de vieux habitués des lieux qui s'éventent. Il n'y a pas d'argent pour l'air conditionné. Les tapis des fidèles sont vieux et effilochés. J'étais à l'intérieur de l'un des édifices les plus chargés de symboles au monde, mais des échafaudages et tout un fatras m'empêchaient de voir le cœur du Dôme du Rocher.

Mais où va donc John Kerry ?

Les adeptes des politiques fossiles prisées en Europe qui  accablent l’État juif  ont repris espoir. Obama avait clairement signifié lors de sa visite en Israël qu’il ne s’investissait plus en priorité dans la solution du conflit Proche-Oriental. On imagine la panique qui les avait saisis.

Mordechai Kedar : pour une solution à huit États


Mordechai Kedar, universitaire au département des Études arabes de l’Université Bar Ilan, avance une proposition innovante, du plus grand intérêt, qui met à mal la doctrine des « Deux États » comme solution unique du conflit israélo-palestinien alors qu’elle ne donne aucun résultat.

Les « surprises » nucléaires de l’Iran

Peut-on encore l’empêcher de construire son arsenal nucléaire ?

Le monde musulman doit en finir avec le jihad, et vite …

Confronté à un krach démographique qui va creuser les classes jeunes et gonfler celles des seniors dépendants, le monde musulman est totalement démuni. S’il veut avoir une chance de résoudre ses problèmes et d’accéder à la modernité, il devra liquider l’idéologie auto-mortifère du jihad.

Israéliens : du bonheur à l’insolence ?

A la différence de certains Européens, les Israéliens semblent jouir d’une très bonne santé mentale

vendredi 3 mai 2013

Discours « au peuple d’Israël » : l’éloge strident d’Obama

« Israël a construit une nation prospère, à travers les kibboutz qui on fait fleurir le désert, l’économie privée qui a élargi les rangs de la classe moyenne et les innovations qui ont permis de franchir de nouvelles frontières, de la puce microscopique à la mise en orbite dans l’espace. Israël a donné naissance à une démocratie florissante, avec une société civile pleine d’allant, des partis politiques combattifs, une presse libre infatigable et un débat public animé – le terme « animé » étant peut-être un euphémisme.

Visite en Israël: le grand tournant d’Obama ?


Le président américain prend acte de l’échec de son ouverture de 2009 vers le monde arabe, du chaos où il est aujourd’hui plongé, et rectifie sa communication vis-à-vis d’Israël.

jeudi 2 mai 2013

Gérard Araud à l’ONU : « Feu sur la démocratie israélienne !»

Étrange administration de François Hollande! Alors qu’un voyage présidentiel en Israël est annoncé, la représentation française à l’ONU fait une déclaration plus diffamatoire que jamais à l’endroit d’Israël. Comme si la France dont l’image est très pâle à Jérusalem, avait renoncé à jouer un rôle quelconque au Proche-Orient.

Le dernier bal des 20 Ex

Le président Obama ne croit plus à une paix négociée entre Israéliens et Palestiniens à brève échéance. C’est le principal enseignement de sa visite de mars dernier en Israël. Il a rétrogradé la question du «processus de paix» dans l’échelle de ses priorités, laissant cet os à ronger à son Secrétaire d’État, John Kerry, et à l’Europe.